La vélorizontalité…

Après un peu plus de 5’000 km en position allongée (depuis le 13 octobre 2012), je me permets de l’affirmer.

Qu’il est bon de rouler couché sur nos « vélo de feignants »…

Tellement bon qu’on en vient à rire quand un type forcément bien portant et sportif – puisqu’au volant d’une grosse voiture très puissante – nous traite d’ « handicapés sur des vélos de débiles ».

Après tout, il a certainement raison, nous sommes des handicapés moteurs, nous n’avons pas d’autre moteur que nous-même…

Quant à la débilité, elle est avérée! Tellement bêtes qu’on ne comprend pas à quel point il est essentiel d’avoir une position douloureuse, peu aérodynamique et ne laissant qu’une visibilité limitée à la roue avant.

 

Et bien je ne le cache pas, je compte bien rester handicapé et débile aussi longtemps que possible !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La vélorizontalité…

  1. Losgrinn dit :

    Ah que oui!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *